Comédie satyrique de Monica Ledesma

« Imaginez une petite femme survoltée qui, en à peine une heure, trouve le temps de nous expliquer en détail les raisons psychanalytiques et sentimentales de son combat quotidien […] Tout y passe, Woody Allen, Freud, Marx (Groucho), obsédés notoires… ». Charlie Hebdo

Résumél'artiste

A l’Organisation des Nations Désunies, une femme vient faire un discours contre l’impérialisme masculin… Le ton de son propos bascule car son obsession véritable se révèle être sexuelle. Son psychanalyste l’interrompt et la questionne… discours aliéné par une vie que l’on subit. Le spectateur pénètre dans une intimité parfois choquante, et il est témoin d’une vie saccadée : le père, l’enfant, le désir de la mère… et aussi le féminisme, les hommes… des chants d’intimité, les horoscopes, le sexe lié à la lutte révolutionnaire et enfin, de surcroît, (ouf !) « Le hapsy-end » : la rencontre avec un homme.

De et avec : Monica Ledesma
PRIX DE L’UNESCO 1997

Partenariat : Journée de la femme

Suivez Monica Ledesma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 1 =